Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Prince du Fleuve Congo
Archives
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 95 406
12 octobre 2005

Illusion de Paix

Chers Compatriotes,

En date du 21 septembre 2005, le monde a célèbré la journée internationale de la Paix.

Mais la paix est absente dans bien des pays à travers le vaste monde et particulièrement en République Démocratique du Congo. Cette paix qui est si vitale pour que le développement puisse fleurir et croître, cette paix est inexistante et n'est pas prête à s'installer dans notre patrie.

Est-ce donc que notre Nation est maudite?

Je ne le crois pas, car la paix est un acte volontaire qu'une personne ou un groupe de personnes pose. Le peuple congolais veut la paix. Dire cela est une lapalissade, cependant il est important que cela soit dit car, depuis plus de 50 ans, ce peuple vit dans la souffrance engendrée par l'absence de paix. Les raisons sont multiples et bien connues. Nous n'allons pas revenir sur la période coloniale, les jours sombres qui ont suivit la mort de Lumumba, l'odieuse dictature de Mobutu et les deux guerres afdeliennes.

Regardons ce qui est devant nous.

Les sombres nuages qui s'accumulent dans notre ciel sont prêt à exploser et à déverser une nuée de malheurs qui risquent d'emporter notre nation, l'engloutissant pour l'éternité dans les abysse de l'Histoire.

Pour éviter ce funeste scénario, nous sommes appeler à nous unir et à lutter, nous les congolais, où que nous soyons!

En ce jour, des enseignants, des fonctionnaires qui ne sont que des pères et des mères rêvant de pouvoir exercer leur métier et subvenir aux besoins essentiels de leurs enfants, ces compatriotes sont dans les rues pour réclamer que les promesses qui leur avaient été faîtes soient tenue. La seule réponse du gouvernement, en principe garant de la paix, ce sont les arrestations des syndicalistes, la suspension par la Haute Autorité des Medias des journaux qui lui déplaisent (foulant ainsi la liberté d'expression de la presse) et l'intimidation musclée des grévistes.

Mais comment voulez-vous que l'on puisse avoir la paix?

Les plus misérables demandent des miettes qui leur sont due, ils n'obtiennent que des coups de bâtons. Pendant ce temps, les parlementaires, les sénateurs et autres profiteurs des deniers publiques se précipitent à Boma pour prendre possession de leurs Nissan Xtrail 4x4 flambants neufs et valant chacun 16'000$. Et il y en a 620 soit 9'920'000$!!!!

On nous dit que les heureux bénéficiaires (les 620) ont cotisé à raison de 500$ par mois sur leurs salaires. Calculons un peu: 16'000$ divisés par 500£ = 32 mois de cotisations. Mais ils ne sont là que depuis 27 mois soit un montant cotisé de 13'500$. Et 13'500$ multipliés par 620 nous donnent 8'370'000$. Il y a donc une différence de 1'550'000$!!! Coquette somme qui se promène dans la nature?

Les enseignants eux ne veulent que les quelques 200$ mensuels que le barème de Mbudi leur a fait miroiter. Eux qui se rendent à pieds sur de très longues distances parfois pour accomplir leur tâche.

Ils sont près de 500'000 en grève!!!

Alors la paix, ce n'est pas pour aujourd'hui. Ce d'autant si l'on rattache cette grogne avec d'autres faits qui émaillent la Transition tels que l'embourbement du processus d'enrôlement/identification, les bruits de bottes dans la partie Est du pays, les incohérences contenues dans le projet de constitution, etc...Non, la paix au Congo-Kinshasa est très loin en ce 21 septembre 2005 décrété journée internationale de la Paix.

Philippe L. Liondjo

Genève, Suisse

Publicité
Commentaires
Prince du Fleuve Congo
Publicité
Derniers commentaires
Prince du Fleuve Congo
Publicité