Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Prince du Fleuve Congo
Archives
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 95 406
18 mai 2010

Haïti et RDC. Charité bien ordonnée…

Deux millions cinq cents milles dollars américains ! Belle somme n’est-ce pas ?  De quoi faire avec un tel pactole ! Tiens, si nous avions cet argent, que pourrions-nous bien faire avec ces dollars ? Une option serait, pour ne pas déroger à la coutume, de nous les mettre dans la poche ou de les utiliser à des fins personnelles. Normal, vu qu’il nous faut entretenir une nuée de courtisans aussi fourbes qu’un millier de Scapin des tropiques. Nous pourrions aussi, les mettre sur un de nos très secrets comptes bancaires dans un paradis fiscal. Ou alors acheter une flopée de voitures de luxes qui resteront dans le garage vu l’excellence du bitume dans notre capitale. Nous pourrions aussi les donner à nos talentueux artistes musiciens de renommée internationale pour qu’ils nous fassent des chansons aux textes tellement relevés que même Jacques Audiar en serait vert de jalousie ! Haaaaa oui des chansons pleines de cailloux et d’allusions bien salaces !

Ha ça, nous pourrions en faire des choses !

En tout cas, ce que nous ne ferions pas, c’est justement de faire réfectionner ce fameux bitume et de permettre ainsi au gens de rouler tout simplement. Ou alors de payer les salaires des fonctionnaires de l’État, même si chacun ne gagne que 20 dollars par mois ! Nous ne donnerions pas cet argent pour que les écoles soient réhabilitées ! Et aussi, nous ne ferions pas de don à l’hôpital de ce docteur de Panzi qui opère 10 femmes violées par jour, et qui réparent les dégâts physiques et psychologiques qu’ont subis ces femmes ! Nous ne donnerions pas cet argent pour que l’on vienne en aide à ces dizaines de milliers nos compatriotes qui ont été expulsés avec barbarie de ce grand pays voisin du Sud qui se dit pays ami et dont les ressortissants ont vécus chez nous pendant des décennies en étant bien accueillis. Nous ne donnerions pas ces millions pour que la Société Nationale d’Obscurité puisse enfin redevenir la Société Nationale de la Lumière et du Courant. Nous ne donnerions pas cette manne pour que fleurissent des établissements scolaires pouvant accueillir ces maudits délinquants infantiles qui vagabondent de par les rues. Hummm…. En fait, il y’a tellement de problèmes dans notre pays que chaque année et depuis des années, nous recevons des centaines de millions de dollars en aide humanitaire. He oui, nous sommes classés au 176ème rang (sur 181) des pays développés.

Mais alors que nous n’avons pas d’argent pour aider le pays, nous avons pourtant sorti de notre chapeau, comme un bon magicien, deux millions cinq cents milles dollars américains pour aider un peuple dans le besoin…Haïti !

Et pourquoi se demander d’où sortent ces millions alors que tous savent que nos amis de l’Empire du Milieu, les Enfants du pays le plus populeux de la Terre, ont eu la délicatesse totalement désintéressée de mettre à notre disposition des milliards de dollars pour le génial programme des chantiers de la Phalange ! Et nos amis au visage pâle ne sont pas en reste. N’ont-ils pas prestement ouvert leurs bourses pour nous donner des millions d’euros pour des programmes humanitaires dans notre pays ? Ces gens sont généreux avec nous alors en retour, n’est-il pas convenable de notre part de leur faire cadeau de ces quelques cailloux contenant du coltan ou des diamants pour qu’ils fabriquent ces merveilleux téléphones, consoles de jeux et ordinateurs dont nous sommes si friand ????

Franchement! La charité bien ordonnée ne commence-t-elle pas par soi?

Je ne dis pas qu'il ne faut pas aider son prochain, mais encore faut-il que nous ne soyons pas nous-mêmes des indigents!

Et dans le cas de notre cher pays, ne serait-il pas plus juste d'aider d'abord nos propres enfants avant de vouloir aller porter secours à des milliers de kilomètres par delà les mers?

Publicité
Commentaires
Prince du Fleuve Congo
Publicité
Derniers commentaires
Prince du Fleuve Congo
Publicité