Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Prince du Fleuve Congo
Archives
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 95 406
26 juillet 2006

Réponse de Tony Katombe

Ah bon ...
Bonjour Monsieur Geraud,

Nous trouvons cette quête de débat intellectuel sur la nationalité de Kabila bien louable de votre part, mais en même temps, nous mettons en doute votre capacité à soutenir un tel débat, dans la mesure où un débat intellectuel fait appel, entre autres exigences, à la cohérence de l'argumentaire avec le sujet d'une part, et à la cohésion de différentes composantes de l'argumentaire les unes par rapport aux autres, d'autre part.

Notre questionnement de votre habilité à soutenir un tel exercice vient du fait que vous développez un argumentaire sur la nationalité d'un individu, sur un article consacré à une question beaucoup plus sérieuse traitant de la possibilité de fragilisation du leadership maffieux de prédation en poste au Congo, lequel leadership liquide le pays avec la complicité des réseaux néo-colonialistes internationaux.

Comment voulez-vous que nous soutenions un débat sérieux avec vous quand lorsque nous parlons "Congo", vous, tellement obnubilé par votre "espoir", votre "chance", votre "pacificateur", votre "homme providentiel tombé du ciel"... vous nous détournez de notre passion pour le Congo pour nous amener à parler de la main qui vous nourrit (?).

Mais comme nous n'avons pas l'habitude de nous défiler, nous vous apportons ici la preuve que nous sommes assez démocrates pour non seulement publier votre commentaire, mais en plus de le poster en page séparée pour un débat plus cohérent.

Quant aux preuves que vous nous demandez sur la nationalité douteuse de Kabila, permettez-moi quand même de m'étonner d'une telle demande adressée à des gens qui aboutissent à une thèse après une série des questions sur une sujet, questions soulevées par des faits et des circonstances tous troublants aussi bien les uns que les autres.

Est-ce intellectuel de demander des preuves à des gens qui se posent des questions auxquelles on n’apporte pas de réponses ? examinons ces questions :

1. Pour quel motif Mzee Kabila a-t-il fait incarcérer sa compagne Sifa que Kabila junior a fait libérer, à l'insu de Mzee, la veille du jour où Mzee est décédé ?

2. Pourquoi ce même jour, Kabila junior, sans être chef d'état-major général, a-t-il désarmé et cantonné tous les éléments des FAC (Forces Armées Congolaise), à l'insu de Mzee ?

3. Pourquoi cette mesure de la part de Kabila junior et son éloignement de la capitale, alors qu'il venait de déconseiller à Mzee de se rendre au sommet de l'Union Africaine au motif d'un coup d'état qui se tramait contre lui ?

4. Comment se fait-il que le procès du Colonel Eddy Kapend et compagnie ne soit pas public pour permettre aux congolais de se faire une religion plus exacte sur les circonstances de l'assassinat d'un chef d'état en fonction ?

5. Comment expliquer que les pays occidentaux, naguère si hostiles à Kinshasa, déroulent illico le tapis rouge à Kabila junior après la mort de Mzee Kabila ?

6. Comment expliquer que la désignation du successeur de Mzee n'ait pas été assurée par le Président de l'ACL-PT, selon les termes du décret loi qui gérait le pays en ce moment-là. Ou alors s'il faut tenir compte de la période de la guerre, comment comprendre que la désignation ait été faite par le gouvernement et non par l'état-major général ?

7. Quand Etienne Kabila Taratibu, fils de Mzee Kabila, conteste la filiation de Kabila junior à Mzee et se dit même objet de tentative de corruption contre achat de son silence, comment voulez-vous que les congolais ne cherchent pas à comprendre ?

8. Quand Kyungu Wa Kumuanza n'est pas nommé gouverneur du Katanga, ne traite-t-il pas Kabila junior d'étranger ? Maintenant Kyungu le présente comme congolais. Quand Kyungu a-t-il menti ? Avant ou après ?

9. Kabila junior aurait passé son enfance dans le maquis, donc à côté de Mzee et de Sifa, "ses" parents, donc dans un camp retranché sans contact avec les milieux ruandophones. Comment alors expliquer que Kabila junior parle français avec l'accent ruandophone (érections, au lieu d'élections) ? Comment n'a-t-il pas plutôt été influencé par la prononciation de "ses" parents ? Comment, lui qui est dit avoir fait l'école française de Dar-es-Salaam a-t-il tant de mal à tenir une réflexion sans papiers dans cette belle langue que "son" père parlait si merveilleusement ?

10. Pourquoi la page "biographie" du site internet de la présidence de la république est-elle restée en construction pendant 3 ans ? Juste pour y mettre ces 6 lignes qu'on y lit ?

Cette liste, vous devez le savoir, n'est pas exhaustive. Des questions, les congolais se les posent par centaines sur ce personnage. Devant tant d'opacité, n'ont-ils pas le droit ?

Sommes-nous moins intellectuels de nous poser ces questions surtout que des sources généralement bien informées font état de la volonté des occidentaux de faire gouverner le Congo par un étranger durant les 15 prochaines années pour préserver tous les contrats léonins et protéger le Ruanda, l'Ouganda et le Burundi contre la vindicte et la colère du géant Congo dirigé par un fils du pays.

Monsieur,

Nous sommes désolés, nous n'avons pas vos preuves, nous n'avons que nos questions auxquelles vous n'apportez pas de réponses. Et en l'absence de réponse, nous tirons notre thèse. Construisez donc l'antithèse avec des réponses à nos questions, dans une démarche intellectuelle qui est si chère, sans injures, et le Congo ne s'en portera que mieux.

Ailleurs, en l'absence des réponses claires à des questions aussi pertinentes on élimine de la course ceux qui sollicitent le suffrage pour une charge aussi élevée. Au Congo, les dignes fils (Tshisekedi, Diomi, Kashala, Pay Pay) subissent toutes sortes d'entraves non seulement pour que le candidat des « bazungu » passe au 1er tour, mais surtout parce qu'ils savent qu'au deuxième tour, l'âme congolaise va certainement vibrer et barrer la route à l'imposture.

Nous n'échangerons nos doutes que contre des réponses pertinentes. Si leur abandon par nous est le seul prix à payer pour mériter votre titre d'intellectuel, gardez-le pour vous, car nous préférons encore mieux être simples d'esprits, que bénis oui-oui.


Anthony MK Katombe
- email : tonykatombe@saintly.com

Publicité
Commentaires
Prince du Fleuve Congo
Publicité
Derniers commentaires
Prince du Fleuve Congo
Publicité